Islam : citations des Pieux Prédecesseurs


ibn Abî Layla « J’ai connu cent vingt Compagnons du Messager… »
30 mars 2011, 12:27
Filed under: 'Ilm

Abdur-Rahmân ibn Abî Layla a dit :

« J’ai connu cent vingt Compagnons du Messager d’Allah, sallAllahu alayhi wa sallam, et lorsqu’on les interrogeait sur un sujet, ils se renvoyaient les uns vers les autres, jusqu’à ce que la personne revienne au premier Compagnon. »

[extraits de Îqâdh ul-Himam de cheikh Abdul-‘Azîz As-Salmân – rahimahullah]

—————————-

 

عن عبدالرحمن بن أبي ليلى قال: أدركت عشرين ومائة من أصحاب رسول الله – صلى الله عليه و سلم – يُسئلُ أحدهم عن المسألة فيرُدَّهَا هذا إلى هذا، وهذا إلى هذا حتى ترجع إلى الأول.

 (إيقاظ أولي الهمم العالية إلى اغتنام الأوقات الخالية – الشيخ عبدالعزيز بن محمد السلمان )

Publicités

3 commentaires so far
Laisser un commentaire

• D’après ‘Aïsha qu’Allâh l’agrée, le Prophète a dit :

« Les âmes sont des régiments : celles parmi elles qui se reconnaissent mutuellement s’accordent et celles parmi elles qui s’opposent les unes aux autres ne s’accordent pas. »
(Sahih Al Boukhari hadith n°3336)

Explication :

Ceci est un hadith sahih. Son sens : si les âmes se reconnaissent mutuellement, si elles sont en accord dans leurs composantes, la foi, leurs penchants, elles vont alors par la permission d’Allâh s’accorder. Par contre, si elles divergent dans ces choses là, ce qui apparaît c’est qu’elles ne seront alors en général pas en accord.

Commentaire par UMU ABDILLAH

Al Awzâ’i, a dit comme il est rapporté dans Al Ibâna de Ibn Batta « celui qui nous cache sa bid’a ne nous cachera pas ses fréquentations »

Explication :

Ceci est clair. Même si l’homme nous cache son innovation, ses fréquentations et les personnes vers lesquelles elle penche sont pour nous des preuves que c’est un innovateur.

Question : dois t-on comprendre par cette parole que dans le cas où nous ignorons la situation d’une personne, quelle mouvement elle suit, et que ses fréquentations sont Ahl Al Ahwa wal Bida’, on la classe alors parmi les innovateurs ?

Commentaire par UMU ABDILLAH

Cheikh Al Albâni rahimahu Allah

Réfuter Ahl Al Bida’ n’est permis qu’à une personne savante dans le domaine de la Sounna d’une part et dans le domaine de la bid’a d’autre part. Peut-être comme moi vous vient-il à l’esprit le hadith de Houdeyfa Ibn Al Yamân, , dans les Deux Authentiques ( Sahih Al Boukhâri et Sahih Mouslim) dans lequel il dit : « les gens questionnaient le Messager d’Allâh alahi salat wasalam au sujet du bien et moi je le questionnais au sujet du mal de peur d’y tomber ». Cette parole est comme la parole du poète
« J’ai connu le mal non pas pour le mal mais pour m’en protéger
Et celui qui ne distingue pas le bien du mal sera touché » (par le mal).
Celui donc qui est savant dans le domaine du bien et du mal comme Houdeyfa Ibn Al Yamân, , et qui par conséquent à notre époque connaît la Sounna, la suit et incite les gens à la suivre, et connaît la Bid’a, s’en écarte et prévient les gens contre elle, cette personne donc est celle à qui il est permis de débattre avec Ahl Al Bida’ ou les innovateurs. »

Commentaire par UMU ABDILLAH




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :